Biographie

Née d’une mère allemande et d’un père français dans une famille très bourgeoise, la petite Sylvia reçoit une éducation élevée et mène de brillantes études qui la conduiront jusqu’à la licence en Sciences économiques. En outre, Sylvia parle couramment quatre langues, ce qui s’avérera fort utile par la suite notamment pour tenir à l’occasion le rôle d’interprète.   À la fin de son adolescence, Sylvia apprend par sa grand-mère que sa mère est un ancien membre des jeunesses nazies, une révélation qui va la bouleverser. La jeune Sylvia va tout faire pour s’éloigner de sa génitrice et quitter l’Allemagne dès sa majorité acquise.   Elle s’installe alors à Paris et refusera pendant plus de quinze ans de prononcer le moindre mot en allemand. Assez tôt, Sylvia se révèle très portée sur le sexe. Elle vit alors avec un industriel français qui voyage souvent.   Pour pallier sa solitude, Sylvia se tourne logiquement vers le sexe et multiplie les expériences. Très exhibitionniste, elle se dévoile dans les endroits chauds de la Capitale, puis se met à organiser des rencontres échangistes et même de véritables partouzes dans des appartements parisiens bourgeois.   C’est donc tout naturellement qu’elle va entrer en pornographie par le biais du réalisateur Alberto Ferro, plus connu sous le nom de Lasse Braun. Il lui confie un petit rôle dans Cake Orgy, en 1972, puis un autre l’année suivante dans French Blue – Pénétration.   A partir de 1974, Sylvia découvre avec la pornographie un bon moyen d’exhiber en place publique ses perversions les plus salaces et les excès de sa libido survolté. Grande provocatrice, elle se livre aux pratiques les plus extrêmes (urolagnie, scatologie, sadomasochisme…), si bien que sa notoriété dépasse bientôt le cadre de la pornographie, pour atteindre le grand public.   Elle se fait le chantre de la liberté sexuelle, s’appliquant à en prendre la défense à la moindre occasion. Elle va tourner jusqu’en 1978 une trentaine de films, mais Sylvia, qui ne tourne pas pour l’argent, finit par se lasser et quitte le monde du porno en 1978, pour ouvrir une galerie d’art.   Elle écrit la même année une biographie à scandale intitulée L’Amour est une Fête, puis change de cap à partir de 1985, prenant fait et cause pour l’Europe et sa monnaie, pour laquelle elle organisera même dans les années 90 un référendum, destiné à choisir le thème des billets de banque.

Caractéristiques

  • Début dans le X 1972
  • Lieu de NaissanceCologne, Allemagne
  • NationalitéAllemande